{ Road Trip guyanais } la suite

Helllo mes p’tits sucres d’orge (inspiration noëlistique inévitable),

Me revoilà pour la suite de mon road trip guyanais (pour les retardataires, ça commençait ici).

Si mes souvenirs sont bons, nous nous sommes quittés enflammant le dancefloor d’une soirée javouheyse (?!?), une soirée Hmongs diront nous, avant d’aller passer une nuit très courte dans nos hamacs…  Si cette nuit fut si réduite c’était pour une bonne raison : le lever de soleil bien évidemment ! Que serait une matinée guyanaise sans un lever de soleil sur la plage, n’est-ce pas?!

A 6h, nous étions donc tous (ou presque!) sur la plage d’Awala. un début de journée quasiment parfait donc, si ce n’est le fait que le soleil ne se levait pas sur la mer mais de l’autre coté ! Pas de chance ! Mais nous n’avions pas non plus de quoi nous plaindre, je vous laisse juger par vous-même…

Après ce passage rapide sur la plage et une petite sieste, une nouvelle aventure pleines de découvertes nous attendait. Destination finale : Saint Laurent du Maroni !

// Saint-Laurent du Maroni //

stlau1

Saint Laurent du Maroni c’est la 2ème plus grande commune de Guyane, au bord du fleuve Maroni qui marque la frontière entre la Guyane et le Surinam. Vous pouvez d’ailleurs facilement traverser le fleuve pour quelques euros en pirogue mais les « passeurs » vous accostent tellement délicatement que vous n’en avez plus vraiment envie finalement !

Des sites archéologiques précolombiens indiquent que les premières occupations de ces lieux remontent à 7000 ans ! Le patrimoine culturel de Saint Laurent est énorme du fait d’une zone de passage et d’implantation de nombreuses populations : Kali’na, Lokono, Bushinengue (noirs marrons – anciens esclaves africains en fuite des plantations surinamiennes), Européens, Africains, Asiatiques (du fait des convois des bagnards), Antillais et Brésiliens cherchant un Eldorado emplis d’or.

Malheureusement, ce patrimoine n’est pas la première chose à laquelle on associe Saint Laurent… Ne me dites pas qu’en attendant parler de cette commune ou tout simplement de Guyane vous ne pensez pas directement à une seule et unique chose : le bagne ! Si je résume en trois mots la description que l’on m’a faite de la Guyane avant que j’y aille la toute première fois, je dirais : chaleur/humidité/bagne !

On ne peut pas se limiter à ceci mais en effet, à Saint Laurent du Maroni se trouve le camp de la transportation, classé monument historique (dans sa totalité) depuis  1994.

Le premier convoi de bagnards arriva dans l’Est guyanais en 1854 et rapidement la rive droite du fleuve devint le principal lieu de déportation pour les condamnés aux travaux forcés.

Le camp fut inauguré en 1958 et Saint-Laurent devint une commune pénitentiaire à partir de 1880. Le maire était également le directeur du centre et les habitants de Saint-Laurent étaient alors majoritairement des gardiens ou anciens bagnards car un décret leur imposait de rester résider ici pendant un temps égal à la durée de leur peine (si celle-ci était supérieure à 8 ans, ils avaient même obligation de rester à vie !).

stlau5

stlau3

C’est dans ce camp de la transportation que l’on décidait de l’endroit où le bagnard serait affecté : Saint-Laurent, Saint-Jean, Iles du Salut, … Les condamnés les moins dangereux restaient à Saint-Laurent pour travailler dans l’administration, ceux susceptibles d’envisager des évasions étaient envoyés sur les Iles. Vous pensez surement à Papillon en lisant ces mots, la cellule dans laquelle il est passé à Saint Laurent peut être visitée !

Le camp ne fermera qu’en 1946 et les derniers bagnards seront alors renvoyés à Marseille.

stlau4

Je m’arrête là car j’ai l’impression d’être revenue à l’époque où je faisais des exposés au collège !

// Saint-Jean du Maroni //

STJEAN2

Nous avons poursuivi notre chemin vers Saint Jean du Maroni avant de reprendre la route vers notre point de départ. Ici se trouvait une partie du bagne guyanais également : le camp de la relégation et où se trouve désormais  la base du Régiment du Service Militaire Adapté de la Guyane. Vous ne la trouvez pas superbe cette pirogue de la Gendarmerie ?!

STJEAN1

Mes aventures guyanaise s’arrêtent donc ici pour le moment, mais je reviens vite avec quelques images de mon prochain périple au … Cameroun !

|PHOTOGRAPHY| mon Canon, mon IPhone & moi

4 commentaires

  1. J’ai adoré ton post sur ton passage éclaire en Afrique, et j’aime toujours autant cette façon que tu as de narrer tes aventures (de l’atterrissage au retours avec Dirty Dancing) Tu as du être un peu frustrer de ne pas pouvoir faire plus de photo, mais celles que tu as sont déjà pas mal, étant donné les circonstances.
    Big kisses ma coupine et à bientôt, ici ou ailleurs …

    Aimé par 1 personne

  2. Nous y étions ce weekend en famille pour les jeux Kalina à Awala … inutile de préciser que nous nous sommes régalé !
    Très sympathique encore cet article avec de belles photos.
    Gros bisous et à bientôt pour la suite de tes aventures en Afrique !!

    J'aime

Et vous, qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s