Lifestyle

{ un nouveau regard }

Il était une fois… un nouveau regard!

Derrière cette photo anodine de ma toute dernière paire de lunette, il y a une (longue?) histoire que j’aimerai vous raconter aujourd’hui.

Revenons 2 ans en arrière… je me préparais alors à partir en Guyane… accro du shopping que j’étais, j’avais envie de trouver une jolie paire de lunettes pour lutter contre le soleil sud-américain. Mon choix c’était alors porté sur une paire de chez Jimmy Fairly (ne me demandez pas le modèle, je ne m’en souviens plus!) que je porte toujours d’ailleurs !

Comme vous le savez sûrement, la Guyane est désormais derrière nous et c’est par un heureux hasard que « Jimmy Fairly » m’a contacté seulement quelques jours après notre retour pour me proposer de passer en boutique.

Bien que je ne sois pas du genre à voir des signes partout, j’ai trouvé ça tout de même assez symbolique… C’était un peu comme si la période guyanaise était terminée et qu’il me fallait désormais trouver la paire de lunette qui lancerait cette (nouvelle) aventure parisienne.

Quitter Paris n’avait pas été facile mais paradoxalement il est tout aussi difficile d’y revenir.

Tant de choses se sont passées pendant ces 2 années : un rythme de vie différent, un travail différent, un bébé!,… que je ne vois plus vraiment Paris de la même façon. Est-ce dû à mes nouvelles lunettes…? Je ne pense pas!

Je n’ai encore pas réussi à retrouver ce Paris d’avant que j’aimais tant, je ne sais pas vraiment si je le retrouverais et je pense qu’il ne sera plus jamais le même mais je tente chaque jour de me réadapter à la foule, au bruit, au rythme, aux odeurs !… C’est un nouveau Paris tout simplement et je suis certaine qu’il est rempli de jolies choses à découvrir.

Bref j’avais seulement envie de vous parler de mon retour et de cette nouvelle vie parisienne que nous découvrirons à 3 désormais.

Les lunettes n’étaient en fait qu’un prétexte mais un joli prétexte non?!

Et vous, avez-vous déjà vécu ce type de situation?

{ Guiana Color Run }

Hello mes ptits dreamers,

Il y a quelques jours déjà (car je suis vraiment en retard), les rues de Cayenne se sont transformées en festival des couleurs; nous avons vécu notre première color run.

Moi qui n’ait jamais réussi à la faire sur Paris, j’ai enfin pu y arriver cette année ! 3km de course, non chronométrée donc vous pouvez y aller en marchant, le principal est de s’amuser et de finir haut en couleurs!

A chaque kilomètre, des jets de couleurs traversent l’air et bien sûr, il faut compter sur vos partenaires pour vous colorer de poudre avant, pendant et après la course!

Vivement la prochaine …

|PHOTOGRAPHY | Mon Canon et moi |INSTAGRAM| @_marionh_

 

{ le potier de Cacao }

Hello mes ptits dreamers,

Au bout d’un mois de confinement à Cayenne, le temps peut devenir un peu long alors le weekend dernier, nous avons profité d’une levée des barrages pour Pâques et nous sommes allés nous promener du coté de Cacao. Vous savez, le petit village hmong dont je vous ai déjà parlé (ici ou encore ici pour les retardataires).

Il est bien sûr inévitable d’y faire son marché, de manger une soupe, de visiter le musée du Planeur Bleu avec ses spécimens d’insectes guyanais que l’on n’aimeraient pas croiser chez soi pour certains, … mais un autre incontournable est bien évidemment l’atelier de poterie de Cacao.

Jean-Philippe est, depuis 10 ans, une figure emblématique de Cacao. Niché sur les hauteurs du village, son atelier reflète sa simplicité et son humour. Autodidacte, la poterie, il l’a appris à travers les livres, Google et les voyages toujours riches en nouvelles rencontres et découvertes. Le top du moment, les tasses J’M KKO ou Nou Kafé Sa, et bien évidemment les poteries effets craquelées auxquelles je n’ai pas su résister. Bien évidemment tout est 100% local! On ne peut que valider !

Je vous laisse avec quelques images et je vous invite fortement à y passer si vous êtes dans le coin. Vous y serez agréablement reçus à tout moment de la journée ou de la semaine.

|PHOTOGRAPHY – VIDEO| Mon Canon et moi |INSTAGRAM| @_marionh_

{ Le défi du carnaval } Mayouri Tchô Nèg vs. La pluie

Il a fallu braver les éléments pour pouvoir défiler !

Hello mes petits dreamers,

Si vous n’avez pas suivi la dernière news du carnaval, je vous l’annonce: la pluie s’est méchamment incrustée dimanche; je vous jure qu’elle n’était pourtant pas invitée. Malgré cela les groupes ont gardé le sourire et ont poursuivi leur mission.

C’est donc sous une pluie battante que Mayouri Tchô Nèg s’est lancé. Il s’agit d’un groupe carnavalesque fondé en 2010. A l’origine, le groupe s’appelait Bwa Kanon; il s’est associé aux musiciens de Piraye et c’est ainsi que Mayouri Tchô Nèg est né.

Pour ce troisième défilé dominical à Cayenne, nous en avons encore pris pleins les yeux avec des costumes superbes et une musique entraînante, le tout autour du thème « Beauté Pirate ». Jack Sparow n’a qu’à bien se tenir, il a une sacré concurrence !

img_2864

Heureusement pour les danseuses et musiciens, il y a eu quelques moments au sec !

img_2904

Pour finir, voici une galerie de visages des membres du groupe (enfin pas tous car ils sont plus d’une centaine!)

|PHOTOGRAPHY| Mon Canon et moi |INSTAGRAM| @_marionh_