Cameroun

{ 48h en Afrique }

IMG_8079

La semaine dernière, j’ai eu le bonheur de partir en Afrique. J’ai la chance de pouvoir voyager pour le travail ces derniers temps et je ne vous cacherai pas que c’est plutôt plaisant ! En revanche, l’avantage de voyager pour son plaisir personnel c’est que l’on choisit la destination…! Laissez-moi donc vous conter brièvement mon périple en Afrique! Pourquoi brièvement? Car ce voyage a duré environ … 48h !

Je tiens à préciser que c’était la première fois que je foulais le sol Africain et donc que le dépaysement pour moi a été total ! La grande citadine que je suis a déjà commencé à se désintoxiquer progressivement de la ville grâce à la Guyane (vous ne l’aviez pas remarqué n’est-ce pas?!); mais m’envoyer en Afrique, moi qui rêvais de m’installer à NYC il y a peu de temps encore, c’est un peu comme laisser Carrie Bradshaw dans le désert du Sahara…

Départ : Paris, au petit matin. Destination : Yaoundé.

/// L’escale ///

Parce qu’il aurait été trop simple de prendre un vol direct Paris-Yaoundé, j’ai eu le droit à une escale… et quelle escale : Bangui, Centre-Afrique ! Je ne vais pas rentrer dans des détails politico-je-ne-sais-quoi sur la situation en Centre-Afrique mais seulement vous donner mon point de vue purement naïf de cet arrêt surprenant !

Lorsque l’avion s’apprête à atterrir, la première surprise est le bidonville au bord de la piste. Une foule de personnes dispersée le long de la piste; les enfants jouant devant chez eux, les adultes attendant sagement qu’un militaire les autorise à traverser la piste car en réalité, la piste d’atterrissage est semblable à une rue: les piétons attendant pour traverser et poursuivre leur route. Bien évidemment, vous n’avez pas le droit de sortir de l’avion, les casques bleus armés de lance-rockets qui entourent l’avion ne risquent pas vraiment de vous en donner l’envie de toute façon !

Petit détail qui a son importance également: toute photo est formellement interdite! Croyez-moi (j’ai testé!), même une photo du coucher de ciel, donc ni plus ni moins qu’une photo d’un ciel avec nuages, est prohibée! Conclusion : je ne pourrais jamais tenir plus de 2h en Centre-Afrique! Prochain arrêt : Yaoundé.

/// Yaoundé ///

IMG_8080.JPG

IMG_8077.JPG

Yaoundé. Capitale du Cameroun. Pas loin de 3 millions d’habitants, et la sensation que 99% de ces habitants sont dans la rue (et non à la rue). Imaginez un peu 5 cars de touristes chinois lâchés au milieu du rond-point de l’étoile aux heures de pointe et ça vous donnera une idée du trafic et des piétons qui envahissent les rues de Yaoundé! Bien sûr, tous ces touristes chinois vous font signe à la fenêtre de votre voiture pour vous vendre… des boites de mouchoirs! Oui, des boites de mouchoirs… (?!?) Si comme moi vous vous demandez pourquoi et bien l’explication que l’on m’a donné est la suivante : il fait chaud; encore plus chaud dans les voitures, donc il est toujours utile d’avoir une boite de mouchoirs à portée de main dans la voiture… Why not !

image

Autre particularité locale: les taxis! On retrouve des « yellowcab » comme à NY partout! Bah oui, les transports en commun n’existent pas, il faut donc bien trouver une solution de remplacement. Les taxis jaunes de Yaoundé c’est donc un peu comme la ligne 1 aux heures de pointes là aussi, 3 à 4 personnes à l’arrière et 3 à 4 personnes à l’avant… !?! Si, si, je vous jure! 4 personnes à l’avant d’une voiture ça passe ! Tout comme 3 à 4 personnes sur une moto …! Sans casque bien sûr, parce que le casque ça donne chaud quand il fait 35° dehors! Bienvenue en Afrique!

IMG_8081.JPG

IMG_8082

Si la circulation et les rues sont ce qui m’a le plus interpellé c’est tout simplement car c’est ce que j’ai le plus vu là-bas! Quand vous partez pour le boulot, l’inconvénient est que les journées se résument à Hotel/Boulot/Resto/Boulot/Hotel et compte tenu des mesures de sécurité qui étaient prises, je ne risquais pas de jouer les touristes avec mon appareil photo au milieu de la foule! Bah oui, parce que quand votre boss vous envoie au Cameroun, il n’inclut pas la rançon à payer à Bo** Ha*** dans vos frais de missions !

Je peux quand même vous livrer l’adresse insolite de ce voyage : si vous souhaitez manger une bonne galette bretonne à Yaoundé, je vous recommande Le Biniou! Car quelque soit le pays, on y trouve toujours un breton !

Et pour finir, je tiens à remercier Air France (et sa sélection de films) grâce à qui j’ai pu regardé Dirty Dancing dans l’avion ! Et ça, ça vaut tous les Francs CFA du monde !!!

IMG_7890.JPG

|PHOTOGRAPHY| mon IPhone & moi